Détecteurs de Gaz

La prévention des fuites joue un rôle dans la protection des personnes et de l’environnement.

Découvrez toutes les solutions pour répondre à la réglementation.

La détection de gaz en poste fixe.

Selon l’EN378 -3 Partie 8, la réglementation impose la mise en place dans les locaux pouvant être occupé d’un système de détection en poste fixe dès lors que le système contient plus de 25kg de fluide dont le GWP>0 et l’ODP>0.

En pratique, le rôle principal des capteurs consiste à pouvoir détecter toute fuite qui entrainerait :

  1. Soit une réduction du taux d’oxygène présent dans l’air ambiant (Groupe A1 uniquement)
  2. Soit un dépassement du seuil de concentration autorisé pour le maintien de la sécurité des personnes.

Selon la nature du fluide, ces détecteurs devront signaler l’incident à un poste de sécurité, déclencher une ventilation mécanique d’urgence dans le cas des salles des machines, voir arrêter totalement le système frigorifique pour les fluides les plus dangereux (Groupe A2/A3).

Les locaux concernés sont les locaux techniques, les salles des machines, mais également les locaux pouvant être occupé par du public, tels que des magasins, des écoles,…

La fréquence de contrôle de ces détecteurs est au minimum d’une fois par an. Toutefois, certains sites sensibles peuvent demander un contrôle plus fréquent.


Choisir son système de détection de fuite pour réfrigérant.

Les détecteurs en poste de fixe utilisent un capteur géré par microprocesseur de type semi-conducteur pour les gaz HFC-NH3 et infrarouge pour le gaz CO2. Selon l’application, on dispose 1 ou plusieurs sondes.

  • Détecteur tertiaire : 1 niveau d’alarme
  • Détecteurs autonomes : plusieurs niveaux d’alarmes
  • Centrale de détection 2, 4 …16 voies : plusieurs niveaux d’alarmes.

Règles d’installation et de sécurité.

Position de détecteurs dans la pièce :

Les détecteurs autonomes et les centrales disposent d’un mode autotest qui permet de contrôler l’état du système.
En mode de fonctionnement normal, les relais d’alarmes sont en position fermée ou ouverte et changent d’état en cas de perte d’alimentation ou de défaut de sonde.
Le détecteur dispose d’un mode avec réarmement manuel ou automatique avec temporisations. Les sondes de détection existent sous différents formats : sonde d’ambiance, de gaine, de soupape,…

Dans les cas des sondes d’ambiances, leur positionnement doit être en fonction de leur densité, comme suit :
• Pour les HFC : positionnement à 20 cm du sol
• Pour le CO2 : positionnement à 20 cm du sol
• Pour le NH3 : positionnement à 20 cm du du plafond

Calibrage : Tous les détecteurs sont calibrés d’usine. Toutefois, ce calibrage est facilement modifiable.

Actu du moment Toutes les actus
  • 09
    Août
    2019
    Saveurs d’endi...
    Gestion d’hygrométrie et de température du cycle de pousse des endives et des fraises pour l'endi...
    Lire la suite
  • 20
    Juil
    2019
    Le CO2 s’impos...
    Installation d'une nouvelle production frigorifique en GMS dans le Cantal pour un nouveau magasin d’...
    Lire la suite
  • 04
    Juil
    2019
    Formation CO2 à la ...
    La formation CO2 reprend les basiques des cycles thermodynamiques pour identifier les particularités ...
    Lire la suite
  • 04
    Juin
    2019
    Suramortissement
    La loi de finances 2019 a institué dès ce 1er janvier, un suramortissement de 40% sur les équipemen...
    Lire la suite
09 Août 2019
Saveurs d’endives et de fraises !
Gestion d’hygrométrie et de température du cycle de pousse des endives et des fraises pour l'endi...
Lire la suite
20 Juil 2019
Le CO2 s’impose dans la grande distribution !
Installation d'une nouvelle production frigorifique en GMS dans le Cantal pour un nouveau magasin d’...
Lire la suite
04 Juil 2019
Formation CO2 à la Réunion
La formation CO2 reprend les basiques des cycles thermodynamiques pour identifier les particularités ...
Lire la suite
04 Juin 2019
Suramortissement
La loi de finances 2019 a institué dès ce 1er janvier, un suramortissement de 40% sur les équipemen...
Lire la suite